Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 I BELIEVE IN NOTHING ▬ Teddy&Clem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Clementine M. Monaghan

CLEM ♣ i believe in nothing


• messages : 913
• pseudo : Sunny
• credit : © BEDSHAPPED. ; LJ ; SUNNY

Identity Card
LINKS:
CAMP: Victims
ACTIVITE: étudiante en droit mais pense franchement à tout arrêter quand elle aura trouvé du boulot..

MessageSujet: I BELIEVE IN NOTHING ▬ Teddy&Clem   Lun 17 Mai - 17:55



THÉODORE ET CLÉMENTINE

« I believe in nothing, but the truth and who we are »

Clémentine n’avait pas fermé l’œil de la nuit, encore une fois. C’était de plus en plus fréquent chez la jeune femme depuis son accident. Non pas qu’elle n’arrivait pas à dormir, loin de là, étant donné que si elle fermait les yeux elle tombait comme une masse dans les bras de Morphée. Non, c’était seulement qu’elle avait peur. Elle était terrorisée à l’idée de sombrer dans un semi coma et de revoir ce visage. Son visage. Celui de Théodore. Elle ne comprenait pas, aujourd’hui, comment elle avait fait pour tomber amoureuse de lui.. Certes, il fallait bien avouer qu’il était loin d’être désagréable à regarder et qu’à cette époque, qui remontait encore il y a moins d‘un moi de ça, elle ne connaissait pas ses activités autres que les officielles. Désormais, elle vivait dans la crainte de le revoir, soutenue par Andromaque, Liam, Ian et Dante. Mais elle n’était pas rassurée pour autant. Après tout, il l’avait violé et mise enceinte..

C’est vers sept heure du matin que Clémentine décida enfin à bouger de son lit et a arrêter de regarder Ian dormir à ses côtés. Elle se leva et se dirigea vers la salle de bain pour prendre une douche. Une fois dans la petite pièce, elle laissa doucement glissé ses vêtements sur son corps amaigri avant de rentrer dans la petite cabine. L’eau qui coulait abondamment sur son corps lui faisait le plus grand bien et lui remettait les idées en place. Elle avait besoin d’être seule. Sans rien dire, et en faisant le moins de bruit possible, elle finit de se laver, alla chercher quelques vêtements au hasard dans son armoire - un vieux sweater qui appartenait à sa mère adoptive, un jean cigarette et une paire de basket usée datant de l’époque où elle faisait du hand -, enfila le tout, sécha rapidement et à moitié ses cheveux avant de les attachés de manière négligée et de sortir de chez elle en laissant un mot à l’intention de Ian : « Ne t’en fais pas, j’ai juste besoin d’être seule, je suis au parc avec ma guitare. Bisous, Clémentine. »

Arrivée au parc, elle s’aperçut qu’il n’y avait pas grand monde et fut plus ou moins soulagée de l’apprendre. Après avoir scruté du regard les alentours, elle trouva un banc libre, un peu à l’écart, et alla s’y asseoir pour commencer à jouer. Elle n’avait pas fait de guitare depuis son agression. En vérité, elle n’avait pratiquement rien fait, trop surprotégée ou alors dans un piteux état végétatif. Elle n’avait plus le courage de rien, surtout depuis qu’elle avait apprit pour sa grossesse. A partir de ce moment là, elle commença à toujours s’habiller dans des vêtements trois fois trop larges comme pour cacher ce secret. C’était idiot car, en effet, il était impossible de deviner quoi que ce soit : étant tombée enceinte il y a peu, elle n’avait pas prit un seul gramme et c’était comme si l’enfant n’existait pas. Mais c’était en quelques sortes une manière pour elle de se rassurer.

Elle jouait le même air depuis maintenant dix minutes, non-stop et sans s’en lasser : nothing else matters de Metalica. Malgré les apparences, Clémentine adorait ce genre de musique depuis toujours. Scorpions, Led Zepplin, AC/DC, Muse, Thirty Seconds to Mars.. Ils faisaient partie intégrante de son registre musicale. La demoiselle ne faisait même plus attention au va-et-vient des piétons qui commençait à venir un par un. D’ailleurs, elle fut plus que surprise d’entendre une voix au dessus d’elle : « Besoin de cours? ». Lorsqu’elle leva la tête, une vague de frisson la submergea : elle devait sûrement être en plein cauchemar. Devant elle, un sourire narquois aux lèvres, se tenait Théodore.

- - - - - - - - - - - - -


ANOTHER RAINY MORNING Je préfère avoir connu, une seule bouffée du parfum de ses cheveux, un seul baiser de ses lèvres, une seule caresse de sa main... que toute une éternité sans elle, un seul instant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Theodore A. Johnson

THEO ♣ Evil is back in town

• messages : 110
• pseudo : Tinker
• credit : ?

MessageSujet: Re: I BELIEVE IN NOTHING ▬ Teddy&Clem   Lun 17 Mai - 19:27

So close, no matter how far...